Que manger pour tomber enceinte plus facilement?

Selon une étude effectuée auprès de plus de 17 000 femmes, un régime alimentaire particulier associé à un contrôle de son poids et à une activité physique régulière, pourraient permettre de tomber plus facilement enceinte en diminuant les troubles de l'ovulation, mise en cause dans près du tiers dans causes d'infertilité.

- Consommer des aliments comprenant des fibres : pain complet, pâtes, riz, fruits, légumes…

- Augmenter les protéines végétales : petits pois, lentilles, soja, amande.

- Manger moins de protéines animales :viande, œufs…

- Consommer moins d'acide gras, retrouvés dans les produits industriels (pâtisseries)

- Consommer plus de produits laitiers entiers et diminuer les produits laitiers écrémés : la consommation de plusieurs portions de produits allégés chaque semaine augmenterait les risques de troubles de l'ovulation, et par conséquence les risques d'infertilité.

- Diminuer le taux de sucre que vous consommez tous les jours

- Préférer les glucides complets : pates, riz…

- Consommer des aliments contenant du fer : poissons, sardines, thon, haricots blancs, lentilles, pois chiches …

- Consommer des aliments contenant des vitamines, comme par exemple Les fruits et jus de fruits, les épinards…

La stérilité féminine

La stérilité est un champ d'action très délicat où tout se passe bien jusqu’au moment où le couple se rend compte que les années passent et que le bébé ne vient pas. A qui la faute ? La responsabilité peut être unilatérale ou bilatérale. Mais les hommes pensent toujours que c’est la femme qui est stérile alors que le sperme de l’homme peut être défaillant.

En Afrique c’est particulièrement difficile pour la femme de vivre en paix avec sa belle famille si elle ne fait pas d’enfant. Deux à trois ans après une vie commune sans enfant, le couple doit consulter un gynécologue qui demandera après entretien des examens précis aux deux partenaires (spermogramme chez l’homme, une échographie, courbe de température, ou autre chez la femme) afin de situer les responsabilités. Le médecin peut demander d'autres examens complémentaires et le couple est tenu de suivre son avis. Une courbe de température établie par la femme permettra de vérifier l'ovulation à son niveau. Une fois que le diagnostique est claire les plantes auront leur place avec beaucoup de succès dans bien des cas (oligospermie, asthénospermie, azoospermie, éjaculation précoce, infection, problèmes de règles, problèmes de glaire, myome, trompes bouchées, problèmes d’ovulation, etc.)

Ne doutez pas de l’efficacité des plantes, elles ont fait leur preuve et beaucoup de couples ont eu des enfants bien portants grâce aux plantes. Cependant en cas de synéchie, d’absence de l’utérus ou de gros fibrome avec adhérence, les plantes ne pourront rien faire dans la durée et une intervention chirurgicale devient inévitable. Des témoignages ont prouvé qu'avec les plantes l'ont peu avoir un enfant après un traitement bien suivi. Certains couples par contre ont eu la chance d'avoir un enfant grâce à la médecine moderne qui est très développée en ce moment. Elle nous propose une pléiade de solutions. Si ce sont les trompes qui posent problème, une intervention chirurgicale peut être réalisée pour les déboucher ou les reconstituer, afin de permettre à l'ovule de passer. Si cela est impossible ou inefficace, alors la seule solution reste la fécondation in-vitro, c'est à dire la fécondation en laboratoire de l'ovule par les spermatozoïdes de son compagnon, avant de replacer l'embryon ainsi obtenu dans l'utérus de la femme.

Si la stérilité est liée à une anomalie de la glaire cervicale, alors l'insémination artificielle, c’est-à-dire l'insémination des spermatozoïdes directement dans l'utérus, ou la fécondation in-vitro peuvent être réalisées. Enfin, si c'est l'utérus qui est à l'origine de l'infertilité, la chirurgie intervient afin de remédier aux malformations. la fécondation in-vitro est aussi une solution de plus en plus demandée par certaines femmes qui ont retrouvé la joie de la maternité grâce cette méthode. Il faut reconnaître que la fécondation in-vitro est très coûteuse en Afrique et certaines femmes ont du mal à se tourner vers cette solution.

 

Source : Autre presse

Les conflits qu'engendre un désir d'enfant

Cette situation est présente chez plusieurs couples. Il arrive que les envies soient semblables tout en étant différentes. Par exemple, il se peut que les deux partenaires désirent mettre au monde un enfant, mais chez une personne, le désir peut être plus pressant. Souvent la volonté d’avoir un enfant provient du désir de donner la vie, d’avoir un prolongement de soi ou encore le souhait de fonder une famille ensemble. Les conflits qu’engendre un désir d’enfant peuvent survenir sur plusieurs formes. Par exemple, un partenaire pourrait insister pour avoir des relations sexuelles sans protection, l’autre, n’étant pas d’accord, pourrait perdre patience.

Sources de conflits

Étant donné l’absence d’un but commun, les partenaires peuvent en venir à s’éloigner. À ce moment, plusieurs sphères sont touchées, la sexualité étant la première, car elle est directement liée à la reproduction. Une autre sphère concernée est l’aspect psychologique. À long terme, il peut alors s’installer des pressions entre les partenaires, de la frustration, de l’anxiété et du stress. Chez le partenaire ne désirant pas d’enfant, ces pressions peuvent aller jusqu’à une diminution du désir sexuel, des troubles érectiles chez l’homme ou un manque de lubrification chez la femme. Le couple n’allant plus dans la même direction, les conjoints finissent par s’éloigner mutuellement.

Et si on en discutait franchement?

Comme le dit si bien l’expression, « mieux vaut prévenir que guérir ». Avant que le couple s’égare, il est primordial de se questionner individuellement sur ses besoins et ses projets. Il faut aussi verbaliser clairement ses aspirations à son partenaire, afin d’éviter les malentendus. Malgré un point de vue différent, il est nécessaire d’écouter l’autre, d’essayer de comprendre son point de vue et de le respecter. Au besoin, le couple peut toujours compter sur un soutien extérieur, par exemple un sexologue clinicien. Bien que le désir d’enfant soit parfois inégal et que cette situation puisse créer des conflits au sein du couple, il est important de se souvenir qu’avoir un enfant n’est pas une décision à être prise à la légère. De plus, celle-ci nécessite une certaine planification. En obligeant un partenaire à avoir un enfant, il faut comprendre qu’il ne s’agit peut-être pas d’une bonne planification pour accueillir l’enfant dans un milieu sain. Les conflits, l’anxiété et le stress, qui se retrouvent dans le couple au moment de la venue de l’enfant, peuvent certainement l’affecter et l’influencer négativement. Il est aussi possible de remarquer que les motivations pour avoir des enfants ont définitivement changé. Si l’on se rapporte à il y a 100 ans, on faisait des enfants parce qu’il s’agissait d’une nécessité chez les couples mariés. Aujourd’hui, on se questionne avant d’avoir des enfants et on planifie la période propice pour en avoir. Malgré ce changement de valeurs, il reste que le projet d’avoir des enfants est de plus en plus préparé et est généralement perçu comme une étape importante. Chez certaines personnes, il s’agit là d’un accomplissement personnel. Quoi qu’il en soit, même si le désir d’enfant est élevé, il est important de ne pas négliger le couple, car n’oublions pas que l’arrivée d’un enfant est un moment magique si bon à partager.

VOIR AUSSI

Kyste de l`ovaire et risque d`infertilité
16 Mai 2017
Kyste de l`ovaire et risque d`infertilité

Les kystes aux ovaires sont un trouble gynécologique assez fréquent chez la femme, mais heureusement [ ... ]

Lire Plus...
Comment calculer son ovulation ?
11 Mai 2017
Comment calculer son ovulation ?

Calcul du cycle menstruel, méthode Billings (observation de la glaire cervicale), courbe de température, [ ... ]

Lire Plus...
Testez la fertilité de votre sperme grâce à votre Smartphone
21 Avr 2017
Testez la fertilité de votre sperme grâce à votre Smartphone

Un test de fertilité masculine aussi simple à utiliser qu'un test de grossesse! Voilà ce que vous promet [ ... ]

Lire Plus...
9 choses (scientifiquement prouvées) qui affectent votre fertilité
18 Avr 2017
9 choses (scientifiquement prouvées) qui affectent votre fertilité

C’est incroyable : Dès que votre entourage se rend compte que vous essayez de faire un bébé, ils [ ... ]

Lire Plus...
Booster sa fertilité : du gingembre pour tomber enceinte ?
06 Avr 2017
Booster sa fertilité : du gingembre pour tomber enceinte ?

Le gingembre a la réputation de doper la libido et de booster la fertilité. En outre, il représente [ ... ]

Lire Plus...
5 conseils pour que votre insémination artificielle soit un succès
04 Avr 2017
5 conseils pour que votre insémination artificielle soit un succès

Certains couples ayant des difficultés à concevoir un enfant se tournent vers l’insémination artificielle. L’insémination [ ... ]

Lire Plus...