Les hémorroïdes pendant la grossesse

Les hémorroïdes surviennent souvent pendant la grossesse

Les hémorroïdes font souvent leur apparition avec la première grossesse. Le développement de votre utérus entraîne une compression des veines de l'abdomen ce qui a pour effet de perturber la circulation sanguine. Les hémorroïdes sont donc un problème circulatoire, les hémorroïdes sont des varices située sur le pourtour de l'anus. Au cours de la grossesse, la veine de l'anus ou du rectum se dilate en interne ou en externe et elle peut se mettre à saigner. Les hémorroïdespeuvent provoquer des douleurs, des démangeaisons et des saignements. Cette dilatation peut entraîner des douleurs plus ou moins fortes pouvant même conduire à une impossibilité de vous asseoir. Les hémorroïdes varient en taille et en localisation d'une personne à une autre. Les hémorroïdes sont souvent une cause de constipation.

Les douleurs des hémorroïdes peuvent être soulagées

Mais les douleurs des hémorroïdes survenues pendant la grossesse ne sont pas une fatalité. Il existe des traitements locaux qui permettent de réduire l'inflammation et de diminuer la douleur des hémorroïdes. Certains de ces traitements locaux peuvent être donnés aux femmes enceinte, demandez conseil à votre médecin qui pourra vous prescrire le traitement le mieux adapté au stade de votre grossesse et à vos douleurs. Le traitement local s'accompagnera d'un rétablissement du transit intestinal afin d'éviter le cercle infernal : les hémorroïdes sont une cause de constipation et la constipation favorise l'apparition des hémorroïdes au cours de la grossesse.

Les signes d'une grossesse

Être enceint provoque chez la femme un chamboulement du métabolisme, notamment au niveau hormonal. Et pour une grossesse sur deux en moyenne, le corps le fait savoir ! Certaines femmes, mise à part l’absence des règles, ne sont sujettes à aucun symptôme particulier. Pour d’autres, les messages envoyés par le corps sont très clairs et identifiables.

Je n’ai pas mes règles

Ne plus avoir ses règles, alors que son cycle était normal (28 à 30 jours) ou quasi régulier, est le premier signe de grossesse commun à l’immense majorité des femmes . Dans ce cas, ne pas hésiter à consulter et faire un test de grossesse. Une femme qui prend la pilule et qui l’arrête doit avoir un cycle qui repart normalement. Si ce n’est pas le cas, il faut faire un test de grossesse. Un examen médical (bilan sanguin, échographie) est nécessaire pour dépister la cause de ce dysfonctionnement. A contrario, quelques saignements peuvent apparaître en début de grossesse -généralement de couleur sépia - avec des douleurs pelviennes. Ce sont peut-être les signes annonciateurs d’une fausse couche ou d’une grossesse extra-utérine, il faut consulter et faire un test de grossesse quantitatif. Si le taux d’hormones double en 48 heures et que l’œuf n’est pas visible dans l’utérus à l’échographie, il s’agit d’une grossesse extra-utérine qu’il faut opérer.

J'ai des nausées et des vomissements

Autre signe qui ne trompe pas : les nausées matinales malgré un bon état général. Elles apparaissent généralement entre la 4ème et 6ème semaine chez une femme sur deux et peuvent s’inviter jusqu’au troisième mois. Pas d’inquiétude, ce désagrément serait dû à l’action de la progestérone sur le tonus du sphincter de l’œsophage et non pas à une mauvaise gastro ! Fractionnez vos repas, évitez les aliments trop gras et testez le jus de citron ou les bouillons poivrés. En cause parfois, un dégoût pour certains aliments ou odeurs. Evitez-les. L’hypersensibilité olfactive est un des signes de grossesse. Des vomissements peuvent également se produire. « Certaines femmes ne peuvent plus ni boire ni manger, perdent du poids, elles sont épuisées. Dans certains cas où leur vie est bouleversée, il est indiqué de les hospitaliser pour éviter la déshydratation.

J'ai les seins gonflés

« Certaines femmes ne peuvent plus dormir sur le ventre ». En effet, l’état de grossesse entraîne souvent un gonflement rapide de la poitrine qui devient tendue et douloureuse et une rétention d’eau générale qui provoque une prise de poids. Les mamelons ont tendance à brunir ainsi que d’autres zones comme la ligne verticale entre le pubis et le nombril et dans certains cas surviennent un masque de grossesse.

Je suis épuisée et j'ai des sautes d'humeur inexpliquées

Vous vous mettez dans des états « qui ne vous ressemblent pas » ? Une humeur changeante, allant de l’extrême joie aux larmes, en passant par l’irritabilité ou la quiétude… Cette émotivité peut révéler une grossesse et elle est, dans ce cas, normale. Encore une fois, les hormones! « La progestérone a des récepteurs dans le cerveau, elle agit sur l’ensemble du système nerveux »D’où également le sentiment d’épuisement, avec parfois difficulté à se lever le matin, un sentiment de lassitude...

Des symptômes parfois trompeurs

Le désir d’enfant est parfois si fort qu’il est possible de mal interpréter certains signes. Des seins tendus peuvent, par exemple, annoncer l’arrivée de vos menstruations et non une grossesse. Le retard de règles peut également être dû à une modification de vos cycles menstruels ou, encore, la fatigue au manque de fer. Ceci dit, rien ne vous empêche de filer à la pharmacie pour vous procurer un test de grossesse ! Si vous prenez rendez-vous chez le gynécologue avant de faire un test, celui-ci pourra éventuellement deviner une grossesse lors du toucher vaginal, mais seulement à partir de six semaines environ.

Le désir sexuel chez la femme enceinte

Dans notre société, les femmes enceintes et les mères sont souvent désexualisées. Pourtant, les femmes sont des êtres sexuels à toutes les étapes de leur vie. La grossesse est une période de changement et d’adaptation qui touche tous les aspects de la vie d’une femme, y compris sa sexualité. Il existe d’innombrables façons pour la femme enceinte de vivre l’intimité sexuelle (notamment par le toucher, les baisers, les caresses de la langue, le massage, la masturbation, la pénétration et les rapports sexuels oraux). La communication entre partenaires est essentielle, pour des relations sexuelles confortables et satisfaisantes, en particulier pendant la grossesse.

Est-il sécuritaire d’avoir des rapports sexuels pendant la grossesse?

Oui. L’activité sexuelle pendant la grossesse est saine et sécuritaire, à moins d’avis contraire de votre professionnel de la santé. L’on pourrait toutefois vous recommander de vous abstenir de rapports sexuels vaginaux :

Si vous avez déjà eu une fausse-couche.

Si vous avez des saignements durant le premier trimestre.

Si vous avez déjà eu un accouchement prématuré.

Si vous avez eu beaucoup de contractions durant le dernier mois de votre grossesse.

Le désir sexuel varie-t-il pendant la grossesse?

Le niveau de désir et d’aisance peut varier, chez la femme enceinte, en raison de changements physiques et émotifs qui s’opèrent en elle. Chaque femme, chaque grossesse est unique. Tandis que certaines se sentent plus attrayantes et jouissent davantage de leur sexualité, d’autres n’ont peu ou pas d’intérêt pour la sexualité durant leur grossesse. Le partenaire de la femme enceinte pourrait aussi remarquer des fluctuations dans son propre désir sexuel. Il est primordial que les partenaires se parlent de ces fluctuations et de leurs sentiments.

La phase de travail peut-elle être déclenchée par un rapport sexuel?

Les femmes enceintes ressentent souvent de légères contractions pendant l’excitation sexuelle ou l’orgasme mais celles-ci ne sont pas assez fortes pour déclencher un accouchement, à moins que la grossesse soit arrivée à terme. Lorsque le terme de la grossesse est dépassé, on recommande parfois la stimulation des mamelons et les rapports sexuels pour stimuler le déclenchement de la phase de travail. Le sperme contient une faible concentration de prostaglandine, une substance semblable à une hormone qui détend le col de l’utérus et peut aider à déclencher le travail. Pour les femmes qui ont un risque élevé d’accouchement prématuré, il pourrait être recommandé d’éviter l’orgasme, la stimulation des mamelons et les rapports sexuels, ou d’utiliser un condom lors de rapports sexuels, pour éviter tout contact de sperme avec l’utérus. Pour plus d’information, consultez votre professionnel de la santé.

Ma partenaire est enceinte. Que devrais-je faire

Demandez à votre partenaire si elle est à l’aise, allez-y doucement et respectez ce qu’elle désire, à chaque étape de la grossesse. Votre intérêt pour la sexualité pourrait aussi fluctuer; il pourrait être utile de parler de vos sentiments avec votre partenaire. Cela vous aidera tous deux à composer avec vos préoccupations à l’égard de la sexualité et de la grossesse, et à donner et recevoir du plaisir.

Quand peut-on recommencer à avoir des rapports sexuels après la naissance du bébé?

Cela dépend du degré de désir et d’aisance de chaque femme. Après l’accouchement, chez certaines femmes, l’intérêt pour la sexualité peut diminuer ou les rapports sexuels peuvent être douloureux pour diverses raisons : fatigue liée aux soins du nouveau-né, inconfort physique, lubrification vaginale moins abondante, fluctuations hormonales et émotives.

Certaines formes d’activités sexuelles peuvent être pratiquées quelques jours après l’accouchement, si la femme est à l’aise et intéressée. Les médecins recommandent généralement d’attendre de 4 à 6 semaines avant de recommencer à avoir des rapports sexuels. D’un point de vue physique, les rapports sexuels sont possibles dès la fin des saignements vaginaux. Il est également important d’attendre la guérison de l’épisiotomie ou du déchirement vulvaire (dans le cas d’un accouchement vaginal) ou encore des cicatrices abdominales (dans le cas d’un accouchement par césarienne), avant de reprendre les rapports sexuels. Encore une fois, rappelez-vous de maintenir une bonne communication avec votre partenaire. Il est important pour la femme de faire ce qui lui semble approprié et de ne pas se sentir bousculée.

Y a-t-il autre chose à savoir sur la sexualité et l’intimité après l’accouchement?

Allaitement : Pendant l’allaitement, les femmes peuvent avoir des sensations semblables à l’excitation sexuelle ou à l’orgasme. L’allaitement peut entraîner une sécheresse vaginale et une lubrification réduite en phase d’excitation sexuelle; l’utilisation d’un lubrifiant à base d’eau peut rendre la stimulation vaginale plus agréable.

Contraception : Il est possible de redevenir enceinte peu après un accouchement; il est donc important de penser à la contraception. Certaines méthodes contraceptives peuvent être utilisées après la grossesse même chez les femmes qui allaitent. Il est préférable de discuter de contraception post-partum avec votre professionnel de la santé, avant la naissance de votre bébé, pour avoir le temps de réfléchir à votre choix et de vous procurer la méthode choisie.

Photo D'illustration

VOIR AUSSI

Les troubles du sommeil aggravent le risque de naissance prématurée
17 Aoû 2017
Les troubles du sommeil aggravent le risque de naissance prématurée

Chez la femme enceinte, les troubles du sommeil, notamment l'insomnie ou le syndrome d'apnée obstructive, [ ... ]

Lire Plus...
Une simple vitamine pour empêcher les fausses couches
11 Aoû 2017
Une simple vitamine pour empêcher les fausses couches

Une cure de vitamine B3, présente à l'état naturel dans la viande et les légumes, pourrait se révéler [ ... ]

Lire Plus...
Apprenez à décoder vos contractions
10 Aoû 2017
Apprenez à décoder vos contractions

Vous avez des contractions et vous vous demandez quand partir à la maternité ? Ecoutez votre corps, [ ... ]

Lire Plus...
Grossesse : comment savoir la date de conception ?
04 Aoû 2017
 Grossesse : comment savoir la date de conception ?

C'est officiel, bébé est en route ! Connaître la date du début de la grossesse est indispensable pour [ ... ]

Lire Plus...
Femme enceinte : comment défendre ses droits au travail ?
03 Aoû 2017
Femme enceinte : comment défendre ses droits au travail ?

Vous allez devenir maman et ne connaissez pas bien vos droits dans le cadre professionnel ? Pas de panique [ ... ]

Lire Plus...
Après une interruption médicale de grossesse, elle accouche d`un bébé...
28 Juil 2017
 Après une interruption médicale de grossesse, elle accouche d`un bébé en vie

Il y a quelques jours, une future maman presque à terme se voit dans l'obligation d'avorter car le futur [ ... ]

Lire Plus...