Maroc : vers l’interdiction de l’emploi des enfants de moins de 15 ans

Annoncé depuis 2005 déjà, le texte interdisant le travail des enfants de moins de 15 ans revient à la prochaine session parlementaire. Au menu, contrat de travail, bulletin de paye et même congé annuel payé. Du moins en théorie.

Il a fallu des scandales et des morts pour que l’État réagisse à la problématique du travail des enfants, et surtout celles que l’on appelle au Maroc « les petites bonnes ». Dès la prochaine rentrée parlementaire, un projet de loi fixant les conditions d’emploi de mineurs passera en commission de la justice à la Chambre de conseillers.

Le texte, déjà adopté en juin 2013 en conseil du gouvernement , prend beaucoup de retard au parlement. Interrogée par le journal le Matin, Zoubida Bouayad, membre de la commission, indique : « L’heure est à l’examen des recommandations émises par les deux instances (ndlr:Conseil national de droits de l’Homme et Conseil économique, social et environnemental.). Notre objectif est d’améliorer l’esprit de la loi et l’aligner sur les dispositions prévues dans le cadre du Code de travail ainsi que les conventions internationales de droits de l’Homme ». Si le texte est voté et respecté, il placera le Maroc « parmi les pays les plus respectueux des dispositions liées aux droits de l’homme ».

En détail, le texte prévoit de nouveaux droits pour les enfants mineurs. Il y aura dorénavant l’obligation d’établir un contrat de travail écrit en bonne et due forme, qui plus est devra être en accord avec la loi. En plus de ce contrat, l’employé aura un repos hebdomadaire d’au moins une journée (24 heures pleines) et pourra bénéficier d’un congé annuel payé.

Pour pouvoir employer un jeune entre 15 et 18 ans, il faudra obligatoirement obtenir l’autorisation de son représentant légal. Si cette disposition n’est pas respectée, le futur employeur s’exposera à des amendes très lourdes (25.000 à 30.000 dirhams). De quoi en refroidir plus d’un.

Une étude réalisée par le Collectif associatif pour l’éradication du travail des petites bonnes en 2012, estimait leur nombre à plus de 30.000 à travers le Maroc. Ces enfants, pour la plupart âgées entre 8 et 15 ans, sont victimes de violences sexuelles, corporelles et psychologiques.

Source : Bladi.net

VOIR AUSSI

Bac 2018 : 3 exercices pour se détendre quand le stress est trop fort
19 Jui 2018
Bac 2018 : 3 exercices pour se détendre quand le stress est trop fort

Le baccalauréat continue toute la semaine et jusqu'à lundi prochain. Et pour certains arrivent les grosses [ ... ]

Lire Plus...
Ados et examens : comment les aider à se préparer ?
31 Mai 2018
Ados et examens : comment les aider à se préparer ?

Brevet des collèges, premières épreuves du Bac ou encore concours et épreuves diverses, nos ados subissent [ ... ]

Lire Plus...
Inde : une seconde adolescente violée et brûlée vive
07 Mai 2018
Inde : une seconde adolescente violée et brûlée vive

Le drame est survenu le même jour et dans la même région où un fait similaire a scandalisé l'opinion [ ... ]

Lire Plus...
Faut-il espionner nos enfants ?
03 Mai 2018
Faut-il espionner nos enfants ?

Les disparitions récentes d’adolescentes ont remis à l’avant-scène une problématique toujours [ ... ]

Lire Plus...
Pourquoi les ados ne supportent pas leurs parents ?
27 Avr 2018
Pourquoi les ados ne supportent pas leurs parents ?

Le fait de grandir implique une séparation entre l’enfant et les parents, et ce processus qui se manifeste [ ... ]

Lire Plus...
8 conseils pour aider votre ado à retrouver le sommeil
19 Avr 2018
8 conseils pour aider votre ado à retrouver le sommeil

Vous ne savez plus quoi faire face aux cernes grandissants de votre ado ? Il ne dort pas assez et a un [ ... ]

Lire Plus...