Saisir le bon moment avec son ado

Suzie et Francis sont les parents de Joanie, huit ans, et de Malik, 14 ans. Ils remarquent une grande différence entre les stades de développement de leurs deux enfants. Joanie est encore à l'âge où elle considère ses parents comme des confidents et des références.

Elle leur raconte pas mal tout ce qui lui arrive à l'école, au service de garde et avec ses amies. De son côté, Malik faisait la même chose lorsqu'il avait lui-même huit ans. Mais depuis un an ou deux, il se fait plus distant et il est de plus en plus difficile pour ses parents de savoir ce qu'il se passe dans sa vie. Suzie et Francis savent qu'ils doivent tenter de garder un lien positif avec leur ado... mais cela devient un défi lorsque la seule chose qui sort de sa bouche lorsqu'on lui demande comment il a passé sa journée à l'école est «bof»! Pourtant, lors de certains moments (que les parents trouvent très précieux), il arrive que Malik se confie à eux et leur demande conseil. Ils aimeraient bien savoir comment faire pour que ses moments arrivent plus souvent.

Plusieurs enfants deviennent plus secrets et fermés sur eux-mêmes lorsqu'ils entrent dans l'adolescence. Ce phénomène peut avoir différentes causes :

- l'ado a l'impression que ses parents sont trop «vieux jeu» pour le comprendre;

- il a peur de se faire faire la morale;

- il développe une plus grande complicité avec ses amis et est moins présent à la maison;

- les conflits parents-ados (très fréquents dans de nombreuses familles) brisent légèrement le lien de confiance.

Mais il ne faut pas exagérer. Malgré leur éloignement apparent, bien des ados continuent de faire confiance aux conseils ou aux messages que leurs parents peuvent leur transmettre. Pour rester une influence pour leur enfant, il est important que les parents fassent des efforts pour tenter de préserver la qualité de la relation avec leur ado, ce qui peut être parfois un défi! En effet, il arrive fréquemment que la relation parent-ado se dégrade sournoisement, sans que ni l'un ni l'autre n'aient eu le temps de s'apercevoir de quoi que ce soit.

Une bonne façon de conserver un bon lien avec son ado est de tenter de maintenir un bon niveau de communication et un lien de confiance. Pour y arriver, il faut savoir écouter son ado et, surtout, savoir repérer les moments où il est ouvert à la communication. Parfois, les parents me disent qu'ils ne cessent de dire à leur ado qu'il peut se confier à eux, qu'ils sont là pour lui, qu'ils veulent le soutenir, qu'ils s'intéressent à sa vie... pour finir par se buter à un silence, une réponse évasive ou par simplement se faire dire se mêler de leurs affaires!

En tant que psychologue qui a rencontré de nombreux clients, je peux vous confirmer que tenter d'aider et de soutenir quelqu'un de fermé (sur le plan de la communication) est très difficile. Ce doit être encore pire quand cette personne est notre enfant et qu'il nous a déjà considéré comme son principal modèle et confident.

C'est la raison pour laquelle les parents devraient tenter de développer l'habileté d'identifier les petits moments où leur ado est plus ouvert à la discussion. À titre d'exemple, lorsque je demande à des parents quels sont les moments où ils sentent que leur ado est plus ouvert à la discussion, plusieurs me disent que leur ado aime encore se faire «border» avant d'aller dormir... autant il est fermé au moment du retour de l'école, autant le parent a un rapport détaillé de sa journée à l'école au moment de se souhaiter bonne nuit! Pour d'autres ados, c'est lors du transport en voiture que les confidences se feront. J'ai déjà rencontré une ado qui m'a dit qu'elle était plus confortable de parler à sa mère lorsque cette dernière était concentrée sur la route et qu'il y avait donc moins de contacts visuels entre elles. Elle sentait qu'elle était ainsi moins confrontée aux signes non verbaux qui bloquent parfois la communication (ex. : regard désapprobateur).

Dans certaines relations père-fils, c'est en faisant du sport ensemble que les confidences se feront, et plusieurs mères en apprendront beaucoup sur leur adolescente durant une bonne séance de magasinage! Ce sont peut-être des clichés, et je suis bien consciente que chaque ado, chaque parent et chaque famille sont différents, mais l'idée générale reste la même : les parents ont tout intérêt à observer leur ado et faire la liste des points communs de toutes les situations où il s'est montré plus ouvert à la discussion. Ainsi, non seulement le parent saura mieux saisir les occasions de rapprochement, mais il pourra peut-être même créer des occasions de dialogue lorsqu'il sent que son ado s'éloigne un peu trop... à l'aide peut-être d'une petite séance de sport ou de magasinage!

 

Source : lapresse.ca

VOIR AUSSI

5 conseils pratiques pour se faire des amis
21 Sep 2018
5 conseils pratiques pour se faire des amis

Vous les regardez du coin de l’œil ces bandes de copains, bras dessus, bras dessous. Vous admirez ces [ ... ]

Lire Plus...
D`après l`Unicef, la moitié des adolescents sont victimes de violences...
10 Sep 2018
D`après l`Unicef, la moitié des adolescents sont victimes de violences à l`école

Un chiffre alarmant. L’UNICEF a publié un rapport sur les violences à l’école dans le monde. Selon [ ... ]

Lire Plus...
Tomisin Ogunnubi : ``A 12 ans, j'ai créé une application``
30 Aoû 2018
Tomisin Ogunnubi : ``A 12 ans, j'ai créé une application``

Tomisin Ogunnubi a 14 ans aujourd'hui. Il y a deux ans, elle a créé une application pour aider les enfants [ ... ]

Lire Plus...
VIH : dans le monde, une adolescente est contaminée toutes les trois m...
09 Aoû 2018
VIH : dans le monde, une adolescente est contaminée toutes les trois minutes

Lors de la 22e Conférence internationale sur le sida, l'Unicef a lancé un message d'alerte sur une "crise" [ ... ]

Lire Plus...
Quatre astuces pour gérer son ado en vacances
26 Juil 2018
Quatre astuces pour gérer son ado en vacances

Les vacances! C'est sacré! Et vous n'avez aucune envie qu'elles soient gâchées ni pour la famille et [ ... ]

Lire Plus...
Frère-soeurs : pourquoi certains se détestent toujours
20 Juil 2018
Frère-soeurs : pourquoi certains se détestent toujours

Il existe mille raisons, enfant, de ne pas supporter son frère ou sa sœur… Mais pourquoi, adulte, [ ... ]

Lire Plus...